Association les Jeunes Handicapés

Association les Jeunes Handicapés

-A +A

Twitter

Gouvernance AJH

Notre Gouvernance


Conseil d'administration

Membres du Bureau

Président : Gérard REY
Vice-président : Christian  BOYER
Vice-présidente : Marie-Claire DUFAUD
Vice-présidente : Christiane GIRARD
Secrétaire générale : Michèle BENESSE
Secrétaire adjoint : Michel GENIBREL
Trésorier : Gérard MASSIP
Trésorier adjoint : Pierre LE MAB

Premier collège

Jean-Claude CASAGRANDE
Marie-Thérèse CASAGRANDE
José FERRAN
Georgette GOUBELET
Catherine GUILHEM
Elisabeth LAFOND
Isabelle LARRIBAU
Odile MAURIELLO
Pierre ROGER
Gérard ROUJAS
Hubert ROUZES
Jacques-Hervé SICSIC
Roger THOMAS

Deuxième  collège

Sylviane BENSTEAD (adjointe à la Mairie de Lahage)
Jennifer COURTOIS-PERISSE (Maire de Rieumes)
Valérie DE COUX (Conseillère municipale de la mairie de Fonsorbes)
Serge DEUILHE (Maire de St-Lys)
Sandrine DUARTE (Conseillère Départementale canton de Cazères)
Marie-Jeanne FOUQUE (Président déléguée de la Mission Locale de Toulouse)
Daniel GRYCZA (Maire de Peyssies)
Muriel PRUVOT (Présidente Mission Locale Haute-Garonne)
Jean-Pierre RACCA (Maire de Bois-De-La-Pierre)

Siège social

2011-2016

L’agrément du siège social et la Consolidation des établissements

Le 1er agrément du siège social a permis de réorganiser l’ensemble des établissements en 4 dispositifs et de signer un 1er CPOM pour le foyer de vie et le foyer d’hébergement. Il a permis par ailleurs d’associer une réflexion sur les pratiques des professionnels et les évaluations internes et externes par l’élaboration et la mise en  œuvre des plans d’action qualité.

2014-2018

Le C.P.O.M. et la mise en projet de l’association

Le Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens  (CPOM) signé en 2014 a donné à l’AJH une capacité financière lui permettant de maitriser, de disposer et répartir les ressources au plus près des besoins des personnes accueillies.

Nous avons pu ainsi élaborer et mettre en œuvre des solutions efficientes, novatrices et souples pour répondre aux exigences actuelles et futures des personnes en situation de handicap dans une logique de parcours.

Cette approche en termes de parcours nous a permis de s’appuyer sur des solutions internes et  externes, sur  des démarches d’ouverture avec les acteurs locaux et les réseaux de partenaires dans la reconstruction, et modernisation des établissements, l’organisation les liens entre les établissements et services, l’amélioration de l’évaluation interne/externe et de la démarche qualité et le décloisonnement sur le territoire.

2016-2020

Des établissements centrés sur les notions de  Parcours et de territoire en ayant pour objectifs de :

1.      Finaliser la gouvernance avec la validation du projet associatif en 2017,

2.      Mettre en œuvre la reconstruction du Foyer de Vie et du foyer d’hébergement dans le cadre du CPOM et l’intégration du SAVS entre 2016 et 2018,

3.      Traduire l’évaluation externe dans la réécriture des projets d’établissements et dans les plans d’amélioration de la qualité,

4.      Déployer ObServeur et le  nouveau système d’information dans le cadre de la démarche qualité et en interopérabilité avec la MDPH et les autorités de tarification,

5.      Créer une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC Médicoop), véritable outil de gestion du personnel non permanent du secteur médico-social et sanitaire et social,

6.      Créer un fonds de dotation et une SCIC immobilière pour favoriser l’accès au logement des personnes en situation de handicap.

Sous l’autorité du directeur général d’association, les services du siège remplissent une mission de service auprès de l’Association et des Etablissements. Il est organisé autour de trois directions :

  1. Direction projets, administration, évaluation et qualité
  2. Direction comptabilité finances,
  3. Direction ressources humaines.

Le siège remplit par ailleurs des missions transversales et mutualisées.

L’expertise, l’information et le conseil

L’information est un élément clé du rôle stratégique d’un siège social. Bien traitée, elle permet d’anticiper des évolutions, d’aider à la construction des projets, de permettre l’élucidation de problématiques complexes. La veille juridique, technique, administrative constitue une force nécessaire. Pour les dirigeants associatifs, le Directeur Général et les Directeurs d’Etablissement, le Siège Social est un outil d’aide et de conseil à la décision.

La dynamisation, l’animation, la coordination et l’arbitrage

L’Association, que ce soit dans son niveau politique ou que ce soit dans son niveau opérationnel, est avant tout un lieu d’échanges et d’interrelations. Des synergies doivent en permanence être sollicitées, organisées, dans le cadre du projet (associatif, d’établissement, de service…), valeur technique productrice de sens, individuel et collectif.

Le Siège Social est au centre du dispositif où la Direction Générale articule et coordonne une dialectique permanente entre le niveau global et le niveau local, entre l’intérêt général et les intérêts locaux. 

Organigramme AJH

Commissions associatives

Dans le cadre de son Plan d’Amélioration de la Qualité, l’AJH a mis en place des commissions autour du sport, de l’étique et de la bientraitance, du parcours de soin, de l’inclusion sociale et du logement. Lieux d’échange et de confrontation d’expériences, elles permettent d’améliorer l’accueil des personnes en situation de handicap et de garantir la qualité de notre accompagnement.

Parcours de soin

Dans la continuité du travail engagé à l’UNAPEI (livre blanc) et de la signature par l’AJH de la charte Romain Jacob en faveur de l’accès aux soins et à la santé des personnes en situation de handicap, elle met le parcours de soin au cœur des projets d’établissements. Elle œuvre pour :

  • faciliter l’appropriation par tous des recommandations de l’A.N.E.S.M. (Agence Nationale de l'Evaluation et de la qualité des établissements et services Sociaux et Médicosociaux), à commencer par celle relative à la bientraitance,
  • suivre les Plans d’Actions Qualité,
  • participer à la définition d’une éthique de prise en charge des soins dans les nos établissements et services,
  • participer à la création, l’harmonisation et l’actualisation de nos procédures de soins,
  • faire vivre la charte Romain Jacob.

Ethique et bientraitance

L’association développe une culture de la bientraitance auprès de ses équipes et des professionnels extérieurs. Nous leur donnons les moyens d’exercer leur mission dans de bonnes conditions et dans le respect de l’éthique associative. Nous garantissons, ainsi, la pratique de la bientraitance envers les personnes accueillies. Pour mener à bien cette démarche de promotion de la bientraitance la commission a pour finalité :

  • l’appropriation des recommandations de l’A.N.E.S.M. liées au fonctionnement de nos établissements,
  • la compréhension des enjeux liés à l’évaluation externe et aux Plans d’Actions Qualité (PAQ),
  • le questionnement éthique dans nos établissements,
  • la clarification et la distinction entre les notions de maltraitance, conduites violentes et bientraitance,
  • l’identification des risques de maltraitance propres à chaque établissement au regard des pathologies des personnes accueillies, des modes d’organisation et des dispositifs existants,
  • la création, l’harmonisation et l’actualisation des procédures de signalement d’actes de maltraitance et des fiches d’événements indésirables,
  • l’identification de thèmes de travail transverses aux établissements.

Activités physiques et sportives adaptées

Elle se donne pour objectif d’encourager les résidents à la pratique d’Activités Physiques et Sportives Adaptées (APSA) et de les accompagner dans cette pratique. Ces activités constituent un véritable outil de bien-être autant pour la santé psychique que physique. Elles jouent également un rôle essentiel dans l’intégration sociale voire professionnelle des personnes accueillies. Aussi, la commission formule toutes les propositions utiles à la mise en œuvre des APSA tout en s’assurant qu’elles s’intègrent pleinement dans une pratique pluri-professionnelle. 

Afin de répondre pleinement à ces engagements la commission vérifie que :

  • le droit aux vacances est bien effectif, notamment au travers de l’aide aux projets vacances proposée aux personnes accueillies et à leurs familles, en lien avec l’Unapei et l’ANCV,
  • les activités physiques et sportives adaptées et les activités physiques quotidiennes sont inscrites dans les projets d’établissements et les projets personnalisés,
  • les projets et les objectifs opérationnels sont bien déclinés,
  • les actions menées sont évaluées et adaptées aux besoins,
  • les professionnels intervenant sur les APS disposent des qualifications nécessaires et sont garants des projets personnalisés et collectifs relevant des APS.

Inclusion sociale et logement

« En qualité de citoyens à part entière, les personnes en situation de handicap ont les mêmes droits que quiconque, notamment le droit à la pleine participation à la société ». Faciliter cet accès à une vie sociale et citoyenne pour les personnes en situation de handicap est l’une des ambitions de cette commission. Elle a pour finalité :

  • la diffusion et l’animation de l’inclusion sociale par l’accès et le maintien dans le logement des personnes en situation de handicap,
  • l’identification sur ce thème des problématiques spécifiques des établissements et de leur dynamique,
  • l’appropriation des dispositifs de droit commun et la constitution de passerelles actives par la création de partenariats,
  • la définition des modalités adaptées d’accompagnement dans le logement par effets cumulatifs des dispositifs (pratique de réseau),
  • la diffusion et la valorisation des expériences,
  • l’accompagnement des recherches-actions individuelles et collectives,
  • la compréhension des enjeux liés à l’évaluation externe et aux PAQ.
  • le suivi du projet de SCIC habitat (Société Coopérative d’Intérêt Collectif).